top of page
  • Photo du rédacteurMarielle Campanella

Connaissez-vous l'histoire des 5 sens ?

Dernière mise à jour : 15 avr.

Il était une fois quatre frères et sœurs qui vivaient heureux dans un village. Chaque jour, ils travaillaient tous ensemble. L'un fabriquait le plus odorant des parfums. Un autre faisait les plus sucrés des gâteaux. Un autre jouait la plus exquise des musiques. Et le quatrième tissait de la soie pour faire des draps et des robes aussi doux que de la neige tiède. Ils travaillaient heureux chaque jour et ne se querellaient jamais.


Puis un jour, un garçon arriva, se présentant comme leur grand frère. Quand les frères et sœurs lui demandèrent sa spécialité, il répondit qu'il disait la vérité. « Quelle vérité ? » lui demandèrent-ils. « Eh bien, » répondit-il, « je pourrais vous dire que l'un de vous est très beau. L'une est très jolie, l'autre, quelconque et l'un de vous est très laid. »


La famille fut très déroutée par ses mots, car, si vous ne l'aviez pas encore deviné, ces frères et sœurs s'appelaient Senteur, Goût, Son et Toucher. Il n'y avait pas de "laid" ni de "beau" dans leur monde. « Mais, qui est qui ? » demandèrent-ils à leur frère. « Eh bien, puisque rien ne vous le dit, vous ne devriez pas vous en soucier. » répondit-il. Et il s'éloigna. « Attends ! Comment t'appelles-tu ? » lui crièrent-ils. « Je m'appelle Vue. » répondit-il.


Et sur ce, il partit au galop, les laissant seuls à leurs interrogations. Très vite, la famille se querella pour savoir lequel était beau et lequel était laid. Chacun d'eux passa tant de temps à réfléchir aux propos de Vue que le parfum perdit sa senteur, les gâteaux perdirent leur goût, la musique perdit toute harmonie et la soie devint râpeuse et déchiquetée.


Jusqu'à ce qu'enfin, un jour, ils se retrouvèrent et décidèrent d'oublier les paroles de Vue. Car avant son arrivée, ils étaient parfaitement heureux. Ils décidèrent que quatre, c'était suffisant. Et ensemble, ils retrouvèrent le bonheur.


La morale de l’histoire :

En tant qu'être humain, il faut savoir que la vue est le sens que nous utilisons le plus et généralement pour JUGER, COMPARER, CRITIQUER notre entourage et immanquablement nous-même.

Nous prenons rarement du temps pour CONTEMPLER, contempler les personnes qui nous entourent, leur faire des compliments et surtout nous contempler nous-m'aime !

Aussi, je souhaite vous proposer de prendre juste une minute pour vous contempler vous-m'aime, de vous focaliser sur ce que vous aimez, et dès que l'occasion se présente de contempler les personnes qui vous entoure ainsi que votre environnement. Observez ce qui se passe à l'intérieur de vous, vos pensées. Sont-elles bienveillantes ?


De tout cœur. Marielle




8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page